Français English
  • L'histoire de l'olivier
Selon la légende grecque, l'olivier a vu le jour suite à une dispute entre Athéna et Poséidon pour régner sur la ville d'Attila. Pour les départager Zeus suggéra que la ville appartiendrait à celui qui offrirait le cadeau le plus utile au peuple. Poséidon fit jaillir de son trident un cheval magnifique capable de traîner des chars et porter des cavaliers pour partir en guerre, Athéna toucha la terre avec sa lance et en fit sortir un arbre éternel capable de nourrir et soigner les blessures. Elle gagna et devint la protectrice de la ville d'Athènes,

Selon les archéologues, l'olivier serait apparu sous une forme sauvage (oléastre) il y a 14000 ans. Son apparition est lié à l'installation du climat méditerranéen, car la contrainte climatique est la contrainte majeure pour la culture de cet arbre et se situe donc en Asie mineure.

olivier

L'olivier cultivé a probablement été réutillisé par les commerçants Phéniciens lors de la fondation de leurs colonies en bordure de la méditerranéen. Ce sont ensuite les grecs puis les Romains qui ont propagés cette culture le long de la côte.En France, les Grecs ont introduit l'olivier à Marseille au VIème siècle avant J.C. puis se sont les Romains qui ont continué de développer la culture de l'arbre et ont encouragé la consommation d'huile d'olive. L'huile d'olive devient de plus en plus recherchée pour la nourriture mais aussi les soins du corps puis le traitement de la laine et la fabrique de savon. Nice et Marseille deviennent des ports florissants. Fin XVIIIème et début XIXème, de grandes gelées, les importations d'huile d'Espagne et la rude concurrence des immenses oliveraies de Tunisie font chuter les cours et la culture locale diminue. C'est au cours de la deuxième guerre mondiale et face au besoin de matière grasse de cette période que la production se rétablit et continuera d'augmenter jusqu'à aujourd'hui.

On peut dénombrer environ 200 sortes d'oliviers. Cependant, en France, une vingtaine seulement est régulièrement cultivée.

Ces variétés résultent de toutes les domestications de l'homme ainsi les plus performants pour la production d'olives et d'huiles se sont multipliés alors que les autres ont été abandonnés peu à peu. Les variétés cultivées se perpétuent dans le temps afin de conserver les caractéristiques typiques de chaque espèce. On distingue les variétés destinées à la production d'huile d'olive et celles utilisées pour la production d'olives uniquement.